Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Tout ce qui est commun au diato, chroma, chord et basse. Débats sur l'harmonica en général.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

Zazapat a écrit :
23 juin 2020 17:44
Par contre Claude, il faudra que tu m'expliques ces histoires de positions sur un chromatique car c'est la première fois que j'en entends parler.
En plus de mon commentaire apporté à cette question, vois aussi la réponse de Roger faite à Jérôme au début de ce sujet : viewtopic.php?f=9&t=8997



Avatar de l’utilisateur
Zazapat
Fondateur administrateur
Messages : 8243
Inscription : 16 déc. 2010 17:38
Localisation : Tarn et Garonne
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Zazapat »

Pour le diato je comprends. Mais pour le chroma, je me vois mal dire : "Je vais jouer au clair de la lune en 11ème position". Personne ne comprendra rien.
Zazapat

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

Faux problème. Car si tu dis à ton auditoire que tu vas jouer Au Claire De La Lune en Si bémol majeur, il s'en fiche éperdument... du moment que tu joues juste (et encore, il y en a qui n'entendent même pas les canards - z'ont jamais dû aller à la campagne...).

Entre musiciens, je te rejoins. Les histoires de positions sont du langage technique de spécialistes, inaccessible aux non pratiquants de la spécialité. Chaque métier - ou chaque pratique - a le sien. Vas donc parler de profondeur de champ à un non-pratiquant de la photographie (il va te prendre pour le cultivateur du coin).
Mais d'un autre côté, bien des personnes ne connaissent pas non plus les notes du solfège, à part sans doute celles de base de la gamme tempérée qu'ils ont entendu prononcées à un moment ou un autre de leur existence, mais qu'il seraient bien incapables de situer sur le clavier d'un piano.

Bon, c'est de la philo, et c'était juste histoire de "causer"...


PS : si parfois j'écris en italique, c'est pour distinguer ce qui est discussions libres de ce qui traite du sujet initial... qu'il me restera à compléter avec quelques considérations notables, ainsi qu'avec quelques infos marginales.

Avatar de l’utilisateur
Zazapat
Fondateur administrateur
Messages : 8243
Inscription : 16 déc. 2010 17:38
Localisation : Tarn et Garonne
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Zazapat »

C'est justement, chaque métiers son langage et au chromatique ses histoires de positions n'existent pas.
Zazapat

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

Et pourtant, tu viens de prendre position !

Avatar de l’utilisateur
Zazapat
Fondateur administrateur
Messages : 8243
Inscription : 16 déc. 2010 17:38
Localisation : Tarn et Garonne
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Zazapat »

Bon je vais te dévoiler un secret mais il ne faudra pas que tu le répètes... Si je suis un peu moins présent sur le forum c'est que j'ai mis l'harmonica de coté, pas plus d'une heure par jour hors répétition avec mon trio pour me lancer un autre défit. Ça fait une dizaine de jours que j'ai commencer à gratter et mon but est d'accompagner mon guitariste quand il fait ses partie solos et de faire mes propres PB selon les morceaux. Y'a du boulot, c'est pas pour demain mais ne sois pas surpris si j'ouvre un sujet dans "De tout de rien" pour te demander des renseignements.
Zazapat

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

Renseignements techniques, OK.
Car comme musicien, je ne suis pas forcément le bon interlocuteur. Comme un entraîneur, si je sais ce qu'il faut faire, je ne parviens pas forcément à le faire. A toucher un peu à tout, on ne peut être bon partout...

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

LES PARTICULATITÉS DE LA PRATIQUE DE L'HARMOGUITARE

Juste pour rappel, car c'est la particularité principale qui le démarque du musicien jouant sur un chromatique : selon le morceau de musique que l'on veut interpréter, vu le non ou difficile accès au piston, il faut :

soit renoncer,

soit transposer dans une tonalité permettant d'annuler ou réduire drastiquement les altérations, avec si besoin et si ça ne choque pas l'oreille, un aménagement du style d'accompagnement,

soit combiner cette deuxième option en jouant sur un harmo d'une autre tonalité.


Ensuite – et je vous invite à regarder la fin de cette vidéo (au temps 2'30) postée sur un autre sujet par Sauveur le 17 juin dernier (et où le musicien joue de l'harmo à l'envers) – contrairement à l'harmoniciste qui déplace l'harmonica devant sa bouche, l'harmoguitariste doit déplacer sa tête devant un harmonica fixe !

https://www.youtube.com/watch?v=W-5kRGyoZso

En conséquence :
Il perd en rapidité d'exécution,
La distance de l'embouchure à ses lèvres varie : elle est plus courte au milieu de l'embouchure, mais les aigus et les graves sont plus éloignés ; ce qui est surtout contraignant pour les extrêmes graves qui réclament beaucoup plus de souffle (versus d'aspiration).
Imaginez la difficulté avec un 16 trous !
Pour ma part, je pallie en insérant l'harmo légèrement de biais dans la pince du Flex Rack pour favoriser les graves.


On continue avec l'impossibilité de générer des effets avec les mains : jeu étouffé, trémolo, wouah wouah et autres modulations. Le son émis est donc quelque peu différent de celui entendu lorsque joué par un soliste ; c'est celui "brut d'harmo".
Cela dit, il reste le trémolo de souffle, le trémolo de gorge, le wouah wouah de bouche, bref toute modulation du flux d'air dans l'embouchure.


On poursuit avec la contrainte de ne pas bien voir le jeu de la main droite sur la guitare, contrairement à la gauche en haut du manche. Pas de souci pour les accords frappés ; mais par exemple en accompagnement de type "arpège", lorsque j'utilise un médiator pour renforcer le son, il m'arrive de ne pas "cliquer" sur la bonne corde.

Les improvisations, destinées à varier la mélodie répétitive en brodant dessus, sont forcément plus simplifiées et moins spectaculaire que ce que peut faire le soliste en multipliant les trilles au piston.

La pratique de l'harmoguitare est plus ardue qu'elle n'y parait. Si l'interprétation de morceaux faciles avec des accords simples est aisée, elle devient "casse-gueule" (= canardeuse) lorsque, soit la mélodie est délicate à jouer, soit l'accompagnement est particulièrement sophistiqué. En effet, en particulier pour un homme, il est bien difficile de se concentrer simultanément sur deux choses différentes. En cas de difficulté pour aboutir à un résultat acceptable, il faudra envisager de "simplifier", soit la mélodie (pas évident car c'est quand même l'essence même du morceau), soit l'accompagnement, et donc certaines de ses nuances qui conféreraient un aspect plus pro à l'interprétation.


Mais dans les particularités positives, pouvoir se suffire à soi-même pour interpréter un morceau de musique, que ce soit chez soi ou pour mettre de l'ambiance au sein d'un groupe d'amis ou familial, apporte bien des satisfactions.
Qui plus est, elle laisse une totale liberté de raccourcir ou rallonger une interprétation en fonction des circonstances, d'en varier le jeu selon l'humeur du moment, de moduler la vitesse du tempo (ex : ralentissements passagers du phrasé), etc., sans être tributaire de la rigidité d'un playback.

Cette liste n'est pas exhaustive. Si d'autres particularités me venaient à l'esprit, j'éditerai cette intervention.
Dernière modification par Claude le 05 juil. 2020 16:11, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
bonite
harmo marron
Messages : 431
Inscription : 29 mai 2020 11:52

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par bonite »

Oui, Claude, sache tout d’abord que l’on a apprécié tes longs exposés concernant le CX12 ainsi que tes explications détaillées sur la technique particulière de l’harmoniciste devenant en même temps guitariste.
On pressent ton enthousiasme pour la formule et c’est d’ailleurs fort dommage que tu ne puisses pas nous en présenter ne fût-ce qu'un petit échantillon, même si momentanément imparfait.
Je suis personnellement très conscient que c’est LA formule idéale pour pouvoir se présenter valablement en public.
En effet, à part la petite fête de famille ou une prestation en Maison de Repos, rares sont les contextes permettant l’accompagnement uniquement au moyen d’une bande. A l’exception de ces occasions toutes particulières, l'harmoniciste accompagné ainsi, comme tu le disais, ne peut guère espérer susciter l’intérêt d’un quelconque public au-delà d’un demi-morceau et encore…
Par contre, le duo avec un guitariste ouvre, lui, toute une série de perspectives, c’est évident.
Et alors, celui qui peut gérer seul les deux instruments s’offre lui ainsi une inestimable liberté d’action.
Pour moi, il est beaucoup trop tard de devenir guitariste et donc, je devrai continuer d’amadouer mes copains guitaristes pour les convaincre de manifester encore de l’intérêt pour mon répertoire….

Bonne continuation ! Vu le temps que tu passes à nous documenter aussi gentiment et à nous faire autant envie, j’espère qu’il t’en reste assez pour « gratter » et « souffler » un peu…
Un peu de son serait peut-être parfois un peu plus explicite, non ?

Benoît.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

bonite a écrit :
24 juin 2020 17:48
Vu le temps que tu passes à nous documenter aussi gentiment et à nous faire autant envie, j’espère qu’il t’en reste assez pour « gratter » et « souffler » un peu…
Eh bien non. Depuis nos première épreuves de l'année à Magny-Cour (un peu plus d'une semaine) je n'ai pas vraiment joué. Juste cherché une variante d’accompagnement (merdique pour cause de doigté sur la guitare) sur le thème d'un ancien film.
Quant à cette documentation, je la prépare sur Word le soir, entre 23h30 et 1 h du matin, après avoir traité d'autres sujets sur des forums photo.
bonite a écrit :
24 juin 2020 17:48
Un peu de son serait peut-être parfois un peu plus explicite, non ?
Je comprends bien. Mes filles me tannent aussi... Mais 90 % de mon temps sont embringués dans d'autres taches prioritaires.

S'il n'y avait pas eu le long confinement, avec la fermeture des circuits auto et mes engagements s'y rapportant, je n'aurais même pas ressorti la guitare et l'harmo... et j'aurais économisé l'achat des CX12 en LA et en RÉ !
Dernière modification par Claude le 25 juin 2020 00:28, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

J'ai inséré une nouvelle particularité dans la liste précédente, que je recolle ci-dessous :
Les improvisations, destinées à varier la mélodie répétitive en brodant dessus sont forcément plus simplifiées et moins spectaculaire que ce que peut faire le soliste en multipliant les trilles au piston.
Qui plus est, elle laisse une totale liberté de raccourcir ou rallonger une interprétation en fonction des circonstances, d'en varier le jeu selon l'humeur du moment, etc., sans être tributaire de la rigidité d'un playback/i]

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

ET LA GUITARE DANS TOUT ÇA ?

Pour clore ce sujet, et bien qu'il aurait fallu poster dans "De tout, de rien", il est tout de même cohérent d'au moins présenter mes guitares actuelles ici. J'ai souligné "actuelles", car vous pensez bien que depuis mon adolescence, il y a eu un peu de turn-over.

Et en particulier ma dernière acquisition.

Mais commençons par la folk que je possède depuis plus de 10 ans, l'électroacoustique Fender Sonoran, connectée juste un fois à la sono de mon orgue histoire d'écouter la latitude des réglages de l'égaliseur. Mais sinon toujours jouée en acoustique :

Image

Lors du choix, la tête "chaussette" avait retenu mon attention, puisque rappelant la fameuse Stratocaster électrique de la marque.


Jusqu'à présent, je vous ai évoqué les "stratagèmes" me permettant de varier les sonorités de jeu avec les harmonicas. Or ce n'est que tout-à-fait par hasard qu'en décembre dernier, je suis tombé sur une vidéo enregistrée au salon californien NAMM 2019, qui m'a ouvert une nouvelle voie :
en plus de faire varier les sonorités de la mélodie à l'harmo, pourquoi ne pas faire varier celle de l'accompagnement ?
Ce fut un coup de coeur brutal, d'autant que j'étais en train de chercher des infos sur les harmo ! Et ce fut donc mon cadeau d'anniversaire quelques semaines plus tard.
Voici la gueule de l'engin, une banale folk électro... tout au moins en apparence :

Image

En apparence, car...
Eh bien plutôt que rédiger un roman pour vous la décrire, regardez-donc cette vidéo, qui en présentait la présérie, et vous aurez tout compris !

https://www.youtube.com/watch?v=o2o_BNqHZ_c

Bien entendu - et vous commencez à me connaître - j'y ai apporté quelques menus aménagements pour m'en améliorer le confort de jeu...

Avatar de l’utilisateur
yvan02
Administrateur
Messages : 920
Inscription : 02 janv. 2020 07:15
Localisation : Strasbourg

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par yvan02 »

Elle est géniale cette guitare qui joue toute seule. super:):
Je joue du chromatique sur Suzuki SCX48 et SCX56. J'enregistre avec un micro Rode NT-USB.
Ma chaîne Youtube | Mes partitions sur Musescore

Avatar de l’utilisateur
Claude
Harmo noir
Messages : 955
Inscription : 03 juin 2020 23:25
Localisation : 77 - Mitry Mory
Contact :

Re: Et si l'on jouait de l'harmoguitare ?

Message par Claude »

Paradoxalement, s'il y a une chose que je n'utilise pas, c'est bien le looper.
Un peu normal puisque je ne joue pas la mélodie sur la guitare.

Pas plus que je n'utilise d'ailleurs les fonctions bluetooth.

D'ailleurs, mon smartphone ne me sert qu'à téléphoner. Je plains les mordus de domotique et de commandes en tout genre qui pilote l'ouverture des portes et le démarrage de leur bagnole avec leur smartphone, l'ouverture des volets de leur maison, la mise en toute à distance de leur chauffage, de leur chaîne HiFi, la gestion du contenu de leur frigo, etc., ... et qui paument leur téléphone.

Répondre